Et si Démocrite s’était trompé…

…, il y a 2 500 ans ?

Il serait excusé ! Tant de découvertes ont été faites depuis cette période !

Mais on continue à dire que les atomes sont les briques de construction de l’Univers.

Ce qui n’est pas exact.

L’Univers, c’est l’espace dans lequel des étoiles se créent, évoluent et meurent, puis sont remplacées par d’autres. Ces étoiles à différents stades de leur existence, entre leur naissance et leur mort, ne nous sont visibles, c’est-à-dire qu’elles n’existent pour nous, que sous forme de plasma avec agitation thermique élevée. Elles sont entourées d’atmosphères et forment des galaxies, des nébuleuses et des nuages de matière sombre créés avec les restes des étoiles mortes, sous forme de plasma froid ou de matière inconstituée.

Pas d’atome.

La matière solide, faite d’atomes, comme celle de notre planète, et d’autres petits objets, n’existe qu’en très petite quantité dans l’ensemble de l’univers. Nous ne la connaissons que dans les planètes telluriques, des météorites, des cailloux, de notre galaxie.

Dans cette matière, les protons, parfois fusionnés en objets plus gros, sont des sous-produits de l’évolution des étoiles. Ils ont été fabriqués par hasard, quand l’agitation thermique augmentait et que des petits éléments se liaient et créaient des composés plus importants avec augmentation de la pression interne jusqu’à ce qu’elle soit trop forte et entraîne la mort de ces étoiles. Ces composés existent alors dans les nébuleuses et autres nuages de matière sombre. Ils sont réutilisés pour des objets différents.

Depuis plusieurs siècles, des scientifiques cherchent à établir une physique basée sur les atomes que nous connaissons sur terre. Ils essayent de l’appliquer aux étoiles et autres objets que nous voyons alors qu’ils ne sont composés que de plasma, froid dans les nébuleuses et chaud ou très chaud dans les étoiles.

Il y a beaucoup d’éléments à comprendre. Ils sont difficiles à connaître parce que difficiles à voir. Alors on complète avec la philosophie et des fictions mathématiques ou informatiques.

La physique de notre Terre est prise en charge par des techniciens chercheurs qui s’intéressent à notre vie matérielle, en physique, biologie et toutes les sciences annexes sans beaucoup s’occuper de la forme des atomes ou du fonctionnement matériel réel des événements, parce qu’ils ne sont pas connus.

Là, on retrouve l‘atome de Démocrite qui semble être à notre échelle, que nous pourrions presque voir et comprendre, avec des systèmes que l’on devine très compliqués, qu’on ne connaît pas plus que ceux des étoiles dans l’espace. On ne les voit pas mieux. Les étoiles sont trop grandes et les atomes trop petits pour que nous puissions tous les voir et les comprendre facilement.

Puis, des théories se sont intéressées aux étoiles et aux atomes, séparément, considérés comme des phénomènes différents. Les astrophysiciens font rarement le lien entre la création des étoiles et les observations sur Terre qui pourrait expliquer leur création et leur évolution.

Dans la première moitié du XXe siècle, l’atome de Démocrite est devenu celui de Bohr. Des modèles très précis ont été établis par des études mathématiques qui remplaçaient les observations réelles difficiles. On manipulait des particules idéales, qui ne pouvaient pas avoir de réalité, dans un univers sans programme, sans conscience, avec des règles simples qui s’appliqueraient sans contrôle.

Les scientifiques utilisaient des lois établies par Newton deux siècles plus tôt sans vérifier leur validité, leurs mouvements et zones d’application. Newton s’intéressait aux objets de l’espace et leurs mouvements respectifs, établissant des règles qui en expliquaient d’autres. Mais à quoi pouvait correspondre dans l’espace des étoiles et des planètes et dans la réalité des matières sur notre terre, des actions ou phénomènes appelés « quantité de mouvement » ou « inertie ».

Ce sont les mathématiques qui ont décrit la forme des atomes sans aller plus loin dans les réalisations des matières. On en est encore là, sauf avec quelques physiciens modernes qui découvrent des réalités complètement différentes, qui n nous permettent de commencer à comprendre.

Tous les scientifiques savent que l’électron mesure environ 10-18 mètre, soit un millionième de milliardième de millimètre et ne peut pas être manipulé, par on ne sait quoi, pour être placé sur des « orbitales » ou déplacé d’un « trou » à un autre, dans une matière « pleine » de vide, pour expliquer l’électricité.

Comme on ne savait pas comment les particules créaient la matière, on a inventé des forces ou énergies sans leur donner de support matériel ou de forme précise qui permettrait de les manipuler avec les particules. On a même créé une énergie du vide et une énergie noire. sans jamais bien comprendre et expliquer la réalité de leur existence et leurs actions.

Avec l’Électronisme, nous avons étudié les problèmes différemment, en considérant l’électron comme la seule particule élémentaire avec une seule action simple qui permet de réaliser tous les événements directement, avec une logique et des raisonnements basés sur des faits observés par des physiciens depuis très longtemps.

Les électrons seuls sont importants.

Leurs actions sont simples. Mais elles ont des conséquences variables parce que tous les phénomènes sont aléatoires même si les actions semblables donnent toujours des résultats similaires. Les conditions ne sont jamais tout à fait semblables.

Dans l’état actuel des techniques et des connaissances, nous ne pouvons pas faire de simulations mathématiques ou informatiques. Alors il faut tout étudier peu à peu, en ramenant toujours tout à l’électron.

C’est un énorme travail.

C’est pourquoi, dans l’Électronisme, nous considérons que 2 017 pourrait être l’Année de l’Électron.

Nous essayerons au cours de cette année de rassembler tous les résultats de recherche concernant particulièrement l’électron.

© Philippe Dardel – 1er janvier 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s