Nouveau système de recherche en Physique

Mes commentaires sur l’article :

« Toute tentative de gérer le milieu universitaire le rend pire »

publié le 17 mars par Sabine Hossenfolder @skdh

Every attempt to manage academia makes it worse

https://svpow.com/2017/03/17/every-attempt-to-manage-academia-makes-it-worse/

Tout est faux dans la recherche d’une Physique de l’Univers ou de la matière et de l’espace.

Oui, le temps des académies devait être le bon : des savants salariés cherchaient des réponses aux problèmes qu’ils se posaient ou qu’on leur posait. Tout n’était pas juste au départ, et ils utilisaient uniquement des faits ou arguments qu’ils estimaient corrects. Les résultats pouvaient être crédibles.

Actuellement, les chercheurs sont aussi bons, mais ils sont rémunérés en argent, médailles, postes politiques ou autres avantages. Toute leur recherche en est marquée. On utilise des faits « reconnus » même si on les sait faux et les résultats sont bons s’ils correspondent aux attentes de ceux qui peuvent en tirer profit. Tout est réflexivité.

  • En biologie, la recherche semble différente parce que les résultats sont visibles et souvent utilisés immédiatement. Toute la physique en profite souvent.

Commençons avec Newton. Il a généralisé une gravité terrestre à l’ensemble de l’univers qu’il ne connaissait pas, en disant que ce qu’il expliquait ne pouvait pas exister. Tout était difficile à comprendre et après un temps, les physiciens ont repris son idée, sans y croire, mais parce qu’ils pouvaient l’utiliser et toute la physique a commencé à être faussée.

Maxwell a concrétisé par les formules mathématiques des champs magnétiques et électriques qui n’existaient pas et que personne ne comprenait.

Einstein avait des idées sur ces problèmes. Comme tous les autres physiciens après Maxwell, il s’est senti obligé d’en étudier la mathématisation. Après 17 ans, la conclusion de son travail, ne correspondait pas aux croyances de l’époque ; il l’a changée en ajoutant une constante dite cosmologique, déclarée sans valeur, qui décidait de la forme de l’univers suivant l’endroit où on la plaçait dans l’équation.

Personne n’a jamais compris les théories d’Einstein et on continue à les étudier comme un exercice pour se faire croire qu’elles sont justes, alors que sont fausses les trois mesures chiffrées de la première équation. Les mathématiques y sont tellement complexes que chacun emploie ses propres formules ou arguments pour trouver, ou ne pas trouver, ce qu’il cherche.

Puis sont arrivées des études mathématiques pour remplacer des éléments invisibles et inconnus. C’était le commencement de la période quantique et le BigBang, l’ensemble étant actuellement attribué à Einstein alors qu’il se gardait bien d’y toucher.

Ensuite, on a inventé le Modèle standard de la cosmologie et des particules et le LHC du CERN croit avoir aperçu la trace de ce qui serait le boson de Higgs dont l’importance, s’il y a, est difficile à comprendre.

Et on est arrivé à une situation dont personne ne peut ou ne veut vraiment sortir. Les chercheurs reçoivent des financements politiques, des grands appareils coûteux sont construits sur de fausses idées dont on ne s’occupe même plus de trouver les justifications. Les publieurs gèrent et orientent la « science », en maintenant le système en l’état.

Et la science elle-même ne sait pas comment modifier cette situation.

Personne n’ose faire de proposition.

Heureusement, par ailleurs, les scientifiques, chercheurs et techniciens utilisent leurs découvertes et réflexions pour améliorer notre vie immédiate et l’avenir, avec participation espérée de tous, à l’échelon mondial.

Il est toujours étonnant que si peu de scientifiques semblent participer à l’étude des grands problèmes actuels : réchauffement global, utilisation d’énergie propre, etc.

On ne sait pas encore ce que sont la lumière (et le spectre dit électromagnétique), la chaleur, l’électricité, la vie, et les étoiles dans le ciel.

C’est de là que pourrait venir la solution pour toute la recherche scientifique de la connaissance de l’Univers.

  • Renforcer ou créer un organisme mondial basé sur les sociétés internationales existantes ou à créer et les Académies nationales.
  • Redonner de l’importance au système académique, en créant, rajeunissant et renforçant les Académies nationales dans tous les pays, avec pour tâche d’orienter toutes les recherches, les méthodes employées et les financements, sans bouleverser tout le système économique actuel.
  • Hors la cosmologie, la philosophie et les recherches théoriques de phénomènes inconnus, classer et orienter toute la recherche scientifique sur les phénomènes apparemment physiques, compréhensibles et observables. Enseigner différemment.
  • Mettre au point une théorie physique de base qui obligerait à certains principes (pas forcément mathématiques), acceptés et préconisés internationalement. L’Électronisme, seule théorie complète existante, pourrait être utilisée pour débuter, même si beaucoup d’éléments doivent en être étudiés et modifiés, ou confirmés.

Il est urgent d’agir

© PhDardel – 20 mars 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s