Matière Noire Invisible

Commentaires de l’article : « À la recherche de la matière noire invisible, les physiciens se tournent vers le royaume des ombres »

Par Adrian Cho – 23 Mars 2017, 9:00 AM  http://www.sciencemag.org/news/2017/03/search-unseen-dark-matter-physicists-turn-shadow-realm

Nous savons que des objets existent dans l’espace, par des conséquences sur leur environnement.

Mais nous ne les voyons pas, alors que la vue est le seul moyen pour les connaître.

Deux éléments en cause : Notre Vision et les Objets observés.

Dans cette étude comme dans tout l’Électronisme, nous considérons certains problèmes comme résolus. Ils sont expliqués par ailleurs, nous n’en parlons pas ici.

  • L’attraction gravitationnelle n’existe pas dans l’Univers.
  • Le Big Bang n’a pas eu lieu ou doit être repoussé à une presque éternité.
  • L’Ether, formé d’électrons, remplit et crée l’espace.
  • Le photon n’existe pas.

Toute notre étude est en constante révision. Actuellement, en cours particulièrement : la lumière, la pré-matière et le Modèle Standard des particules,
La Vision, avec lumière, éclairage, images.

C’est un phénomène dont les scientifiques n’ont jamais étudié l’origine, les causes et le fonctionnement. Des physiologistes n’ont pas encore expliqué correctement la vision utilisée par certains êtres vivants.

Depuis plus de 2000 ans, les effets de la lumière ont été examinés, analysés, utilisés, mais aucun physicien n’a jamais essayé de comprendre la création des éléments qui permettraient de voir ou transférer la lumière, des images ou autres informations.

On utilise la lumière – et les ondes dites électromagnétiques des « perturbations de l’espace » -, sans les connaître, alors que tous les êtres vivants sont sensibles à toutes les perturbations (avec certaines limites) et pas seulement à la lumière créée.

Pour tout le monde, même scientifique, la lumière est là, et c’est tout.

Avec l’Électronisme, nous avons découvert une théorie qui explique la création de la lumière et de nombreux phénomènes qu’elle permet de comprendre.

Nous l’expliquons au chapitre IV de l’essai. (Actuellement en révision).

C’est un élément très important dans le « fonctionnement » de l’Univers, la matière, l’espace et ses objets.

Nous expliquons de la même façon l’éclat des étoiles, la flamme d’une bougie, la lumière d’une ampoule électrique et beaucoup d’autres événements dans les matières sur Terre. Nous les extrapolons à tous les objets de l’espace, difficilement à cause du hasard.

Le même phénomène de perturbations des électrons de l’éther explique de nombreuses actions que nous ne connaissons pas encore bien, comme l’électricité sur Terre, la création des cristaux, les transferts d’informations pour les êtres vivants,

Une bonne connaissance de la lumière, et de notre vision avec des outils complémentaires toujours plus « performants », nous permet d’expliquer l’origine, la composition, et le fonctionnement d’objets difficiles à voir à cause de l’éloignement, de nuages sombres ou autres circonstances excessivement variées.

Il y a trois jours, le 22 de ce mois de mars 2017, nos commentaires d’un article de Durham University, UK, expliquaient les couleurs des galaxies, aboutissant à des conclusions très différentes des théories qui en étaient données.

Cet article confirmait ainsi notre théorie de la lumière.

Même dans les observations au « nanoscope » de matière ou pré-matière, les couleurs aident à comprendre.
Les Objets de l’espace

Dans le chapitre III de notre essai, nous expliquons la création des matières sur la Terre et celle des objets de l’espace et leur évolution. Nous ne donnons que quelques idées, parce que les observations des astronomes et astrophysiciens sont difficiles, les objets de l’espace très variés, tous différents les uns des autres à cause du hasard à tous les stades du développement.

La création et l’évolution de la Terre et tous objets de l’espace sont une conséquence du fonctionnement des électrons.

Ce que nous observons au niveau primordial ou très proche de ce niveau, nous explique la création des objets de l’espace. Le hasard, à tous les niveaux de création, développement et évolution, nous empêche de faire des prévisions ou extrapolations précises. Les observateurs de l’espace le savent bien ; ils n’ont jamais vu deux objets semblables et ne peuvent rien prévoir complètement.

Mais il faut quand même analyser ce que nous voyons. Au chapitre III, nous avons examiné des objets connus et essayé de les expliquer.

Nous reprenons ci-dessous certains éléments, en liaison directe avec la lumière.

(Se méfier de tous les dessins illustrant des articles scientifiques).

  • Dans de nombreuses galaxies, ou ailleurs dans l’espace, des nuages clairs, et plus ou moins sombres, peuvent ressembler à des zones de matière invisible. Ils sont difficiles ou impossibles à voir, parce que la fréquence des liaisons des électrons, et donc les fréquences des perturbations de l’espace créées, sont trop faibles et ne forment que des « ondes radio », avant que l’évolution ne fasse apparaître les nébuleuses ou autres phénomènes comme les WHIMs, ou début d’objets orphelins qui évoluent pour devenir des galaxies.
  • Les nébuleuses sont souvent immenses. Leurs couleurs pourraient indiquer l’évolution. Des ondes « radio » particulières peuvent y être détectées.
  • Les étoiles qui seraient tous les objets brillants, c’est-à-dire ceux dont l’évolution a atteint un niveau suffisant de croissance régulière. La lumière créée nous parvient de la zone extérieure de l’objet.

L’agitation thermique augmente encore jusqu’à être trop importante et empêcher (?) notre vision. Comme si les ondes de la lumière n’existaient plus ou ne nous étaient plus visibles parce que les « longueurs d’onde » étaient trop petites, devenues indiscernables.

  • C’est la création d’un trou noir, appelé ainsi parce que nous ne le voyons pas dans une zone de l’espace ou d’autres objets nous seraient visibles : la fréquence des perturbations dues à l’agitation thermique serait trop forte pour notre vision, alors que les perturbations elles-mêmes sont encore sensibles aux êtres vivants.

Il ne s’agit pas d’un creux, ou d’un vide, qui serait rempli par des objets voisins, gaz ou matière.

Ce sont au contraire des objets trop pleins, des étoiles qui grossissent encore normalement, comme tous les objets de l’espace, avec les électrons de l’Ether, créant des perturbations et la lumière.

Ils ne peuvent pas fusionner avec d’autres. (Savoir ce que sont les très faibles ondes détectées par les interféromètres, LIGO et autres).

Ils continuent à grossir normalement, jusqu’à ce que les déplacements des éléments empêchent l’agitation thermique qui diminue. L’objet nous redevient visible et apparaît excessivement grandi et lumineux.

  • C’est devenu un quasar ou autre objet, tel qu’expliqué au chapitre III.

C’est le début de la mort de cet objet qui se décompose dans des nuages de matières sombres puis invisibles. Ils sont probablement très nombreux ou volumineux, et peuvent cacher d’autres objets, puis se transformer en nébuleuses qui nous réapparaissent dès que la fréquence des perturbations le permet.

Le photon, décrit actuellement comme particule élémentaire sans masse ni énergie ne peut pas matériellement exister. Il est utilisé quand il en est besoin pour des explications théoriques sans qu’on ait jamais expliqué son origine, sa manipulation, son usage et sa disparition.

Toutes ces explications ont besoin d’être vérifiées, complétées. C’est un énorme travail qui ne peut être fait qu’avec une connaissance complète des objets et de la lumière qui nous les montre.

Il est donc indispensable de bien connaître et comprendre la lumière et tous les phénomènes comparables dans la matière et tous les objets de l’espace, y compris notre Terre.

© – Philippe Dardel – 25 mars 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s