Atomes – 1ère Partie

 

Aucune étude sérieuse n’a encore été réalisée pour comprendre les atomes de la matière. Nous la commençons ici

Mots-clés : atome, molécule, matière, proton, neutron.

Les atomes considérés comme les composants de toutes les matières des objets de  l’Univers pourraient être très différents de ce que savent les physiciens et que nous reprenons au chapitre III de notre essai.

Dans certains cas, comme leur présence dans les atmosphères des galaxies, ils pourraient n’être que des paquets de protons et neutrons, avec un comportement semblable à celui de tous les autres composés d’électrons dans les matières des objets de l’Univers. Aucun électron particulier ne leur serait associé.

Si cela était, toutes les base de la physique actuelle seraient changées. Cela expliquerait, en particulier, l’absence et l’inutilité des forces ou énergies libres dans les matières et l’espace.

Les atomes seraient donc des aglomérats de quelques protons et neutrons avec un volume réduit permettant leur présence dans des très petit composés (protéines).

Jusqu’à maintenant personne n’avait pu proposer un « statut » pour les protons. On n’osait pas le considérer comme une particule élémentaire, Mais on lui donnait la même valeur énergétique que l’électron presque 2000 fois plus petit.

Dans l’Électronisme nous ne comprenions pas où il pouvait être créé.Nous pensions aux ntnébuleuses, sans savoir comment il pouvait être formé.

Il nous semble avoir trouvé la solution avec l’étude des étoiles.

Les physiciens des étoiles expliquent la chaleur par la « fusion » des atomes d’hydrogène puis d’hélium, tritium, etc. C’est partiellement exact, les atomes d’hydrogène et autres éléments étant fabriqué dans les étoiles elles-mêmes. C’est très compliqué mais réalisé exactement comme tous les autres composés d’électrons.

Les étoiles grossissent régulièrement uniquement avec les électrons de l’éther. À une certaine température, les liaisons des électrons avec effet quantique instantané permettent de créer des protons et des neutrons puis leur fusion pour arriver aux atomes de matière très variées en fonction de la qualité des matières existant déjà dans les différents composés aglomérés pour former les étoiles.

Elles grossossent ainsi en plusieurs milliards d’années fabricant en même temps des massifs d’atomes différents en modification permanente jusqu’à un certain seuil qui déclenche la mort ou la transformation de l’étoile en autre chose, en passsant ou non par  le stade de nuage sombre ou trou noir. Puis après des milliards d’années tout se remet en forme dans les nébuleuses et protoétoiles.

Tout cela nous explique de très nombreux phénomènes et en particulier que les atomes sont tous créés dans les étoiles.

Sauf…

Les nouveaux atomes dans les réacteurs nucléaires, formés avec les morceaux de neutron et du combustible d’uranium produisant ainsi la chaleur demandée.

Ces nouveaux atomes sont considérés cômee des sous-produits, déchet de la fabrication et généralement encore radioactifs.

Il est donc possible de fabriquer les atpmes sur Terre…

Et nous rêvons de produire morceau de neutron les atomes d’une matière qui ne comprendrait pas de morceaux de neutron mais des protons de graphène, ou éléments similaires et d’ uranium

Pour créer des conducteurs et systèmes électriques.

Utopie !

ITER n’est-il pas aussi une utopie ?

Pourrions-nous joindre les deux ?

A suivre…

© Philippe Dardel, janvier 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s