Atomes – 2eme Partie

 

Les électrons sont les seules particules élémentaires mais non jamais été utilisé pour cette raison.

Les protons sont créés dans les étoiles en fin de vie et fusionnés pour les transformerer atome

Mots-clés : atome, molécule, matière, proton, neutron.

Atome 1re partie, publié le 17 janvier 2018

Dans la première partie de cette étude théorique des atomes, nous en avons raconté les grandes lignes, Il nous faut maintenant donner des explications complémentaires.
L’électtron

Depuis le début du XXe siècle, les atomes sont décrits comme étant constitués d’un noyau entouré d’un nuage d’électrons ou de quelques uns bien rangés. Cela a conduit les physiciens a donner un sens mathématique aux électrons sans en étudier toutes les conséquences,.

Après Maxwell qui inventait les champs,— incompréhensible dans des volumes d’espace ou de matière sans limite ou délimitations—, et l’électromagnétisme, toutes les études  théoriques ont été ‘ mathématisées ’ avec, par exemple, l’utilisation de forces diverses que personne n’a jamais trouvé, ni libre, ni lié à des éléments. Les physiciens mathématiciens ont aussi inventé la mécanique quantique et l’antimatière qui n’ont aucunes raison pour exister.

Heureusement, les techniciens et chercheurs scientifiques récoltent des informations sur les électrons ou leurs réactions à l’environnement.

Ils peuvent aider à créer la théorie générale dont tous les scientifiques ont besoin.
Les atomes

Pour I’Électronisme, ils sont constitués comme tous les autres composés d’électrons, dans des conditions particulières.

Ils forment pratiquement toute le matière de notre planète et probablement de tous les autres objets de l’espace.

Nous savons que toutes les liaison les électrons (voir chapitre II) créent une réduction de leur volume et un risque de vide dans l’espace. Ce vide étant impossible, il y a réaction instantanée de l’entropie de l’éther et en même temps de tous les systèmes qui pourraient être déterminés.

Cette entropisation entraîne les événements suivants :

  1. la gravité, qui serait l’attraction du vide possible ;
  2. une augmentation de l’agitation thermique, le nouveau composé avec une plus grande surface créant la possibilité plus forte de contacts d’électrons libres ou déjà composants d’objet ;
  3. des mouvements, « négatifs » d’abord, puis
  4. des rayons, c’est-à-dire des mouvements de matière vers l’extérieur, « contenant » des quanta, c’est-à-dire des quantités toujours égales de matières et objets et électrons liibres, existant dans l’espace immédiat de l’événement.

C’est ce que nous avons appelé l’effet quantique..

Nous avons étudié ces phénomènes aux chapitres III et IV de l’essai et différents  articles de blog.

Pour un événement déterminer, les quana des rayons surt tous semblables. L’événement peut se produire n’importe où et les quanta des rayons sont alors adaptés. Dans l’espace presque vide les rayons sont presque vides, dans la matière normale ils copient cette matière et dans les étoiles avec une porte agitation thermique les rayons contiennent des quanta de composés comprenant un grand nombre d’électrons. Ce sont ceux-là qui nous intéressent maintenant.

Lorsqu’ils sont créés, les rayons se déplacent à la même vitesse partout et rencontrent des objets et peuvent être absorbés selon leur environnement.

Dans les zones des étoiles à forte ou très forte agitation thermique, ils sont absorbés immédiatement ou presque et peuvent êts absorbés immédiatement, reproduisant immédiatement et instantanément, plusieurs fois, le même processus vu formant des massifs de matières correspondant au quanta des rayonss, sauf interventions du hasard.

Nous sommes arrivés sur une immense zone de recherche pour des é professeurs et étudiant sans math (ou presque), dans les étoiles, les nébuleuses et les objets de notre système solaire.

Il pourrait s’agir des problèmes et phénomène suivants :s

–pourquoi le proton et-il limité à environ 1850 électrons ,?

–pourquoi leur fueons de protons ?

–atome variés et exotiques,

–pourquoi les neutrons ?

–déclenchement de la mort des étoiles ?

–création des nouveaux aten dant les nébuleuses

–en particulier création des matières radioactives,

-Etc.

Et particulièrement, sur notre planète, faut-il reprendre les problèmes de chimie et une autre utilisation des molécules et es atomes  et en créer de nouveaux ?

© Philippe Dardel, 28 janvier 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s