Introduction – Résumé

Électronisme, Physique de l’Univers 


Introduction, Résumé

Je ne sais rien. Je crois savoir

Modications 14, 10, 2018

L’Électronisme est la Physique de l’Univers, avec l’espace et tous ses objets.

C’est aussi la Théorie du Tout, cherchée depuis très longtemps.

La présente étude, — en cours —, est basée sur les connaissances accumulées par les savants, comme suite de toutes leurs observations selon ce qu’il m’est possible de connaître.

Elles sont toutes acceptées et je n’ai rien inventé.
Sauf des explications différentes pour la plus grande partie des phénomènes connus.

Telle qu’elle est décrite actuellement en 2 018, la théorie est complète.

Des contrôles et explications complémentaires sont à réaliser par des scientifiques.

Toute la Théorie
L’é
lectron est la seule particule élémentaire

Tous les électrons sont semblables, formés d’une matière inconnue qui vibre en permanence.

Ils remplissent l’espace,  sans laisser de vide entre eux et les vibrations régularisent en permanence l’entropie  de tout le système de l’univers.

Les règles de fonctionnement sont simples et immuables
Toutes les actions sont toujours dues aux liaisons des électrons.

Cette théorie est scientifique, selon les critères de Karl Popper.

L’Univers

L’énergie, la lumière, la chaleur, le temps et d’autres phénomènes auxquels nous sommes habitués, n’existent pas dans l’Univers.

Dès le début de leur création, les hommes ont observé les fonctionnements de l’Univers à travers les événements et les objets autour d’eux. La masse, la lumière, la chaleur, le mouvement et l’énergie, ont toujours été connus et faisaient partie d’eux-mêmes.

Ils attachaient une grande importance à ces éléments qui semblaient régler leur existence :

La Terre et tous les objets ont étauent appelés masse.

Le Soleil et le feu étaient l’énergie.

Le jour et la nuit ont montré la lumière.

Les hommes se sont alors créé des habitudes matérielles, intellectuelles et sociales qui ont évolué avec le temps.

Nous utilisons encore actuellement, malgré les travaux de tous les savants, la masse, l’énergie et d’autres éléments, comme ils ont été définis dès le début de l’humanité. Nous les manipulons apparemment selon des règles qui correspondent à ce que nous, êtres vivants, attendons, parce que c’est ce que nous avons l’habitude d’obtenir depuis toujours.

Nous incorporons ainsi dans nos réflexions des éléments qui nous semblent exister naturellement sans que nous ayons besoin de les connaître, comme la lumière et l’énergie.

Mais nous ne savons pas ce qu’ils sont, ce qui nous empêche de comprendre de nombreux autres phénomènes..
Chapitres 1 – L’Univers existe depuis un non-début, il y a presque une éternité. C’est une réalité aussi forte que celle de notre existence.

Il est créé par l’existence des électrons qui forment  l’espace (ausi appelé éther) et créent tous les objets et leurs matières.

L’Univers est un système actif sans conscience, dans lequel tout est réalisé par hasard à partir des électrons.

2 – Les électrons sont les seules particules élémentaires. Ils sont connus de tous les physiciens. Nous avons ajouté les quasi-vibrations connues depuis très longtemps et commencent à être observées.
Ils sont uniquement masse qui constitue toute la masse de l’Univers.

L’agitation thermique est une conséquence des actions. Elle est ressentie comme chaleur par les êtres vivants.

L’équation E=mc2 d’Einstein est difficile à admettre.

3 – Dans l’espaceet  et ses objets, toutes les actions sont les suites immédiates de la liaison aléatoire de 2 électrons. Elles expliquent la garavité, l’équilibrage de l’entropie, l’électricité statique, le magnétisme, la chaleur et la création des étoiles et leurs galaxies.

Les êtres vivants sur terre sont sensibles aux perturbations créées pas ces liaisons d’électrons.

Les phénorme créés varient avec la fréquence de ces  liaisons.

4 – La lumière n’existe pas dans l’univers. Les êtres vivants sur terre savent l’a créer pour leur usage. Au XVIIe siècle, des savants ont proposé un début d’explication. Nous l’avons complété et notre solution serait à la base de très nombreux autres phénomènes.

5 – L’air est l’atmosphère, formé de particule libres, autour de tous les composés d’une certains importance (appréciation humaine).

L’eau est une quasi-matière créée à partir des massifs de matières fissiles, radioactives qui libèrent des protons dans l’aie, lors d’augmentation de la température. 

Elle a créé les océans et continue actuellement pour des rivières atmosphériques et des réaervoirs profonds.

La vapeur d’eau  est partout, disssoute dans l’air de l’atmosphère.

Sur terre, l’exploitation du courant électrique comme foeme d’énergie n’est pas encore bien comprise tant pour sa création, son transport et son utilisation.

6 – La vie est un phénomène que nous ne comprenons pas. Les êtres vivants sont créés comme tous les omposés dans l’Univers avec la « Vie » et certaines règles  et objets en plus.

Tous les êtres vivants sont entourés d’une enveloppe qui participe à leur fonctionnement.

Ils disposent tous d’un système nerveux plus ou moins apparent et développé, depuis les colonies d’individus unicellulaires jusqu’au cerveau, ou système cognitif neuronal, des êtres dits supérieurs.

La création puis l’évolution et la vie sociale de tous les individus est la suite normale de tous les autres fonctionnements.

Ainsi… « Il est convenu d’admettre que seuls les hommes disposent d’esprit.

‘Mais que savons-nous des autres personnes non humaines, à qui nous reconnaissons un certain niveau d’intelligence telle que nous l’entendons, et de tous ceux qui semblent ne pas avoir besoin d’esprit pour exister ?

‘Les réactions similaires de certaines personnes à des phénomènes extérieurs dépendent de réflexes acquis, parfois imposés par les dirigeants des peuples, pour le bien de leur communauté ou sous ce prétexte. Cela peut concerner des comportements physiques et mentaux comme l’obéissance militaire, et les croyances exclusives, généralement religieuses ».

7 – La théorie de l’Électronisme peut trouver sa place dans la connaissance de la réalité de l’Univers. Elle a besoin de nombreuses études complémentaires à réaliser par des physiciens.

Dest théories  physuques qui étaient baséessur des objets ou actions réellement observées (cordes, efffet quantuque) ont été étudiées puis abandonnées. Nous avons repris ces éléments pour les incorporer  naturellement dans l’ Électronisme.

Les importants problèmes de la diffusion des informations scientifiques sont à revoir. .